Publié le 14.04.20

“Le confinement nous rappelle le besoin de tisser du lien intergénérationnel dans la ville”

Le jour d’après est une série d’interviews et de tribunes qui portent un regard sur les enseignements que nous pourrons tirer, demain, de la crise sanitaire que nous vivons actuellement. Quels nouveaux besoins, quels nouveaux usages et relations sociales s’organisent dans ce contexte sans précédent ? Comment les initiatives positives créées par cette situation inédite peuvent-elle constituer des enseignements durables pour plus d’urbanité et une meilleure qualité de vie en ville ? Urbanistes, sociologues, géographes, architectes, mais aussi start-upper nous éclairent de leurs regards multiples sur l’urbanité bousculée que nous vivons aujourd’hui, pour inspirer durablement celle de demain.

Experts, observateurs , usagers de la ville, si vous souhaitez participer à la série #Lejourdaprès, écrivez-nous sur contact@enviesdeville.fr.

Mélissa Petit est sociologue, spécialiste de la question des séniors et fondatrice de Mixing Générations, et s’intéresse notamment à la question du multigénérationnel. Persuadée de ses bienfaits pour la société et notamment pour les plus âgés, elle s’interroge avec nous sur les conséquences de la crise sur le lien des aînés avec les autres générations en ville. Bien que difficile à vivre, notamment pour les aînés, le confinement nous permet d’observer et de repenser, pour demain, la mobilité des séniors dans la ville et le besoin de création de lien intergénérationnel.

Quels sont les éventuels enseignements durables à retirer de cette expérience ?

La période actuelle permet de tirer des enseignements sur les déplacements des habitants, notamment âgés, et les solidarités qu’ils tissent dans la ville durable de demain. Tout d’abord, la ville du quart d’heure de Carlos Moreno, qui permet une mobilité active à pied ou à vélo, de développer des services proches du domicile, prend tout son sens, quand les déplacements se limitent à un km autour du domicile. Et encore plus quand on sait qu’au fur et à mesure de l’avancée en âge, les habitants réduisent leurs déplacements à leur quartier et se tournent vers les commerces de proximité.

quelles solidarités cet état de fait peut-il créer notamment dans les relations avec les plus âgés, et que peut-on en retirer pour créer la ville durable demain ?

Ainsi, la ville de demain sera celle de la proximité, et facilitera certes l’accès aux commerces, mais aussi aux infrastructures permettant la mobilité. D’autre part, en repensant les proximités, on peut repenser les solidarités et les liens avec le voisinage. La ville de demain sera aussi solidaire favorisant les échanges multigénérationnels de voisinage.

Envies de ville : des solutions pour nos territoires

Envies de ville, plateforme de solutions pour nos territoires, propose aux collectivités et à tous les acteurs de la ville des réponses concrètes et inspirantes, à la fois durables, responsables et à l’écoute de l’ensemble des citoyens. Chaque semaine, Envies de ville donne la parole à des experts, rencontre des élus et décideurs du territoire autour des enjeux clés liés à l’aménagement et à l’avenir de la ville, afin d’offrir des solutions à tous ceux qui “font” l’espace urbain : décideurs politiques, urbanistes, étudiant, citoyens…